All posts by David

La république du centre: “Tout ce que vous devez savoir sur le premier supermarché coopératif et collaboratif du Loiret”.

Tout ce que vous devez savoir sur le premier supermarché coopératif et collaboratif du Loiret

Tout ce que vous devez savoir sur le premier supermarché coopératif et collaboratif du Loiret

Quelque 80 adhérents de la Coopérette participent déjà aux ventes hebdomadaires de fruits et légumes lancées depuis le mois d’août. © Eric Malot

Après plus d’un an de travail et de réflexion, La Coopérette, le premier supermarché coopératif et collaboratif du département, devrait être lancé avant l’été à Saint-Jean-de-Braye, au sein d’un pôle dédié à l’économie sociale et solidaire.

C’est quoi ?Un supermarché coopératif et collaboratif est une manière différente de faire ses achats, plus respectueuse des producteurs. Ces structures qui se développent un peu partout en France (La louve à ParisScopéli à NantesSupercoop à Bordeaux…) révolutionnent la manière de consommer. Ils sont gérés et animés par les membres. En effet, ce sont les adhérents qui choisissent les produits qui sont vendus, les producteurs avec lesquels ils travaillent, et surtout qui donnent de leur temps tous les mois. Les adhérents de la Coopérette devront consacrer trois heures par mois pour le lieu.

 

Qu’est-ce que je peux acheter ?Des fruits, des légumes, des produits frais, de l’épicerie… Cela permet notamment de rendre accessible au plus grand nombre des produits de qualité, bio ou locaux. Et ce à moindre coût, puisque le circuit est direct du producteur au consommateur et que les frais de personnel et de structure sont restreints. La Coopérette envisage aussi de faire des ateliers pour apprendre à faire soi-même des produits d’entretien…

 

C’est où ?Le supermarché démarrera ses activités dans le nouveau pôle dédié à l’économie sociale et solidaire (ESS) créé par la ville de Saint-Jean-de-Braye, dans le quartier du Pont-Bordeau, dans des cellules commerciales d’un bâtiment, rue François-Rabelais.

Les cellules commerciales vides de la rue Rabelais à Saint-Jean-de-Braye accueilleront la Coopérette et les autres structures du pôle ESS.

La Coopérette ne sera pas la seule structure à y prendre ses quartiers (lire ci-dessous).

À partir de quand ?Les locaux possédés par le bailleur ICL sont loués à la ville de Saint-Jean-de-Braye, qui les sous-louera aux associations du pôle ESS. Le bailleur en assure aujourd’hui la remise aux normes. Ensuite la mairie commencera la rénovation des sols, des murs, de l’électricité. Puis les associations prendront en charge l’aménagement des locaux. “Nous pensons pouvoir commencer l’activité en juin”, estime David Martinet, l’Orléanais à l’origine de l’initiative.

Le premier article de présentation du projet de supermarché coopératif et collaboratif

L’espace de vente sera occupé par La Coopérette, la Ressource AAA et 1-Terre-Actions. Ils envisagent au début d’ouvrir chaque mercredi après-midi et chaque samedi avant d’élargir progressivement les ouvertures, en fonction du nombre d’adhérents prêts à donner leur temps. Mais, d’ici là, les ventes hebdomadaires de fruits et légumes, en partenariat avec une dizaine de producteurs locaux, continuent (sur adhésion et sur commande sur le site Internet de La Coopérette). Elles ont lieu chaque jeudi soir au centre social du Pont-Bordeau. 

 

Comment je participe ?La vente sera uniquement réservée aux adhérents. Le montant de la cotisation a été fixé “à 5 euros minimum“, afin de coller à la réalité sociale du quartier du Pont-Bordeau. Actuellement, la Coopérette compte 250 adhérents. Une soixantaine de personnes s’investissent au sein des groupes de travail thématiques pour la mise en place du supermarché (producteurs locaux, aménagement du local, budget, communication, vie associative, informatique, gouvernance). Mais, plus il y aura de personnes pour s’investir, plus les créneaux d’ouverture pourront être larges.

Le pôle économie sociale et solidaire

La ville de Saint-Jean-de-Braye a lancé un appel à projets. Pour occuper les locaux de 330 m2, la ville a retenu la Coopérettela Ressource AAA1-Terre-Actionsle Repair cafél’APLEAT, le Centre réseau pour les entreprises d’insertion, la coopérative Artefacts qui lancera un incubateur pour les entreprises de l’économie sociale et solidaire.
« Il y aura un Living lab : des modules de mobilier urbain transportables pour toucher les citoyens sur l’espace public. Les entrepreneurs accueillis dans l’incubateur pourront tester leur concept avant d’aller voir le banquier », annonce la mairie.
Les locaux seront divisés en quatre parties : un espace vente, un atelier, une partie accueil et convivialité et l’incubateur.

Cindy Roudier-Valaud, La République du centre.
Article source